Entrer votre recherche

SDL

„Schwätzt Dir Lëtzebuergesch?“ est le titre des manuels de luxembourgeois élaboré par l’Institut National des Langues (INL).

Les manuels sont destinés principalement aux adultes qui suivent des cours de langue luxembourgeoise. Ils correspondent aux niveaux A1, A2 et B2 du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) et transmettent des connaissances dans les quatre compétences : compréhension orale, compréhension écrite, expression orale et écrite. Toutefois, l’accent est mis sur la communication orale.

Les thèmes abordés dans ces volumes s’adressent au grand public et offrent une bonne préparation aux situations quotidiennes dans un contexte national. En outre, dans les différents chapitres, l’apprenant pourra découvrir des informations sur le pays, les fêtes et jours fériés, les spécialités culinaires luxembourgeoises ou les célébrités du Luxembourg.
Les manuels A1, A2 et B1 sont disponibles en librairie au prix de 24 € chacun.

S’y ajoutent les dossiers du niveau B2 qui sont disponibles gratuitement sur le site dédié ensemble avec des notes, les corrigés exercices et le matériel complémentaire pour les 4 niveaux.

Élaborer un cours de luxembourgeois

AIDE À LA CONSTRUCTION D’UN COURS DE LUXEMBOURGEOIS AUX NIVEAUX A1, A2, B1

NOTE D’INTRODUCTION

Le projet du Conseil de l’Europe d’établir et d’améliorer l’enseignement des langues étrangères de manière homogène dans toute l’Europe, est en cours depuis les années 1990. La publication du « CADRE EUROPÉEN Commun de Référence » (CECR) en 2000, a fourni un outil pour décrire les niveaux des différentes compétences linguistiques. Les objectifs du cadre sont de permettre l’uniformité et la coordination à l’échelle européenne dans l’apprentissage et l’enseignement de toutes les langues et la transparence dans l’évaluation et la certification des langues étrangères. (*)

Ce dossier a été conçu afin que les enseignants luxembourgeois puissent se rapprocher des niveaux du cadre. Il contient deux segments distincts et complémentaires, le manuel et les descriptifs des compétences.

Le manuel pour le luxembourgeois comme langue étrangère dans la formation des adultes, est conçu comme une aide concrète à la construction du cours. L’enseignant(e) y trouvera les objectifs d’apprentissage communicatifs pour un certain niveau du CECR, les sous-objectifs et pour les niveaux A1 et A2 également l’indication, le lexique et la grammaire respectifs donneront à l’élève les moyens d’atteindre l’objectif d’apprentissage à ce niveau.

Les objectifs d’apprentissage peuvent, notamment à partir du niveau A1.2, être utilisés à différents moments du cours, selon la structure du cours.
Les éléments qui ont déjà été mentionnés une fois dans un certain objectif d’apprentissage ne seront pas explicitement répétés dans la liste suivante.

Les différents chapitres du guide contiennent des références aux descriptifs des compétences. Contrairement au manuel, chaque compétence d’un niveau est décrite séparément dans le descriptif de compétences. (Compréhension orale, expression orale-interaction, expression orale (monologue), compréhension écrite et expression écrite).
Ici, l’enseignant comprend ce que l’apprenant doit maîtriser linguistiquement pour atteindre le niveau A1 dans une compétence particulière, à titre d’exemple. dans l’expression orale. Afin de préciser le niveau linguistique requis, les actions linguistiques pour les compétences orales sont illustrées par des exemples de phrases.
Vous trouverez également d’autres types de texte ou des tâches linguistiques concrètes pour planifier le cours.

En raison de la situation linguistique particulière du Luxembourg – avec trois langues nationales – l’apprenant est moins exposé au luxembourgeois en tant que langue écrite dans sa vie quotidienne (par exemple, la presse, les œuvres littéraires, les films, les séries télévisées, les panneaux sont principalement dans d’autres langues.) Par conséquent, la compétence d’écriture est un outil didactique important pour l’apprentissage de notre langue, mais elle n’aura, en règle générale, pas la même valeur que dans d’autres pays, où l’apprenant est confronté à la langue nationale de manière continue.
S’agissant des niveaux A1 et A2, il n’y a pas lieu d’accorder une importance particulière à l’orthographe.

Le A1 est divisé en 2 parties :

  • A1.1 env. 60 heures ;
  • A1.2 env. 60 heures ;
  • A1 (complet) env. 120 heures.

La vitesse d’apprentissage dépend de nombreux facteurs. Il s’agit notamment de la langue maternelle, de la culture d’apprentissage, des différentes habitudes d’apprentissage et du niveau de motivation de l’apprenant.

(*) Europarat/ Rat für kulturelle Zusammenarbeit: „ Gemeinsamer europäischer Referenzrahmen für Sprachen: lernen, lehren, beurteilen“ Hg. u.a. Goethe-Institut Inter Nationes. – Langenscheidt: Berlin , München, Wien , Zürich, New York 2000 u. 2001 (dt. Fassung) / ISBN 3-468-49469-6, S. 35 ff. (Traduction : Grupp « Referentiel » CLL / INL).